utiliser apres-shampoing cheveux longs demeler

Un après-shampoing est-il vraiment utile ?

by Ava
0 comment

Quelle drôle de question ! Un après-shampoing, c’est après le shampoing, point. Oui, mais est-ce tout ? Il existe tellement de gammes et de marques pour tous types de cheveux ! Difficile de faire un choix ! Et puis, laisser poser une minute, est-ce vraiment efficace ? Il apparaît indispensable pour démêler les cheveux rebelles. Qu’en est-il vraiment ?

En fait, un après-shampoing ne sert pas seulement à démêler tes cheveux. Tu peux en tirer plein de bienfaits en l’utilisant différemment. Sais-tu qu’il pourrait même remplacer ton shampoing ? C’est la méthode du “no poo”. Dans tous les cas, il est important de choisir l’après-shampoing qui correspond aux besoins de tes cheveux. Et je te donne plein d’astuces dans cet article pour en “maximaliser” les effets.

Quelle est l’utilité d’un après-shampoing ?

Pour bien comprendre l’utilité d’un après-shampoing, il faut jeter un coup d’œil à sa composition. Pour ce faire, intéressons-nous aux ingrédients qui figurent dans un après-shampoing maison : celui-ci contient tous les ingrédients indispensables pour l’efficacité du soin. Et aucun ajout chimique trompeur.

Cet article du site Aroma Zone explique très bien comment l’alchimie fonctionne. La recette d’un après-shampoing n’aura plus de secrets pour vous !

Une base aqueuse

– Comme le shampoing, l’après-shampoing contient une base aqueuse, c’est-à-dire de l’eau ou un hydrolat de plantes. Les autres ingrédients vont s’y diluer de manière homogène.

De l’huile ou du beurre

– Un corps gras comme de l’huile végétale, ou le beurre de karité, donne ses propriétés nutritives à l’après-shampoing. La fine pellicule qui se dépose sur les cheveux apporte douceur et brillance. Ce corps gras correspond souvent à la mention principale sur les flacons. C’est l’ingrédient phare, celui que les marques mettent en avant : “après-shampoing doux à l’huile d’olive ou au beurre de karité”, par exemple. Sauf que dans les produits du commerce, il y malheureusement très peu de corps gras.

Un agent émulsifiant

– Un conditionner vient s’ajouter, comme le BTMS ou le Conditioner emulsifier. Comme son nom l’indique, il permet de réaliser l’émulsion à partir de la phase aqueuse et du corps gras. On obtient alors un mélange crémeux, parfaitement homogène. Le conditionner permet aussi de rincer facilement l’après-shampoing sans laisser de film gras sur la chevelure malgré la présence d’huile végétale. En plus, il facilite le démêlage des cheveux.

Et tout cela donne un après-shampoing !

Personnellement je considère que l’après-shampoing est donc la “touche finale” après avoir lavé tes cheveux. Certaines personnes rajoutent en plus une “eau de rinçage” (comme le vinaigre de cidre). Nous en parleront plus tard.

Quel est le rôle de l’après-shampoing ? Pour le dire en d’autres termes, il enveloppe les cheveux d’une couche protectrice (très fine) qui apporte de la douceur et facilite le démêlage. Mais il faudra choisir un produit adapté aux soins capillaires que vous recherchez. Par exemple, dans le cas d’un No Poo en fonction de la nature de vos cheveux, gras, secs, bouclés, la présence de certains ingrédients sera indispensable.

Si cette petite (dé)compositon détaillée te donne envie de réaliser ta propre tambouille maison, sache que je t’ai préparé quelques recettes !

Pourquoi je déconseille les après-shampoing du commerce ? 

Si tu lis mes articles, j’imagine que tu cherches forcément des conseils pour avoir de beaux cheveux. Alors, la meilleure chose que je pourrais te dire (exception faite de quelques produits), c’est de ne pas acheter ton après-shampoing dans une grande surface.

A part quelques produits (je pense par exemple à la marque Bio et moi), tu n’y trouveras pas ton bonheur… ou celui de tes cheveux. La composition des produits, même si elle s’améliore d’année en année avec la prise de conscience de certaines normes écologique, reste majoritairement douteuse…

Très peu d’ingrédients actifs

Les après-shampoing du commerce contiennent généralement une très faible proportion d’ingrédients actifs (huile végétale ou beurre de karité, ainsi que les autres ingrédients). En outre, ces ingrédients actifs sont généralement de mauvaise qualité.

Par exemple, l’huile végétale n’est pas naturelle, pressée à froid, ce qui permet de conserver toutes ses propriétés actives… Il s’agit de synthèse de polyuréthanes ou d’huile végétale dite “de synthèse“, élaborée chimiquement, dont les propriétés et les bienfaits sont très réduits. 

Trop de composants chimiques

Pour pallier au manque d’effets visibles de ces ingrédients synthétiques, les fabricants d’après-shampoings industriels y intègrent de nombreux composants chimiques nocifs pour les cheveux, tels que les paraben ou les silicones : ceux-ci vont enrober la fibre capillaire d’une couche de silicone, rendant celle-ci en apparence plus brillante et plus douce…

Or, ce n’est qu’un trompe-l’œil ! En vérité, le silicone, à force d’accumulation sur les cheveux, finit par les étouffer, les empêcher de recevoir les soins nécessaires et les abimer. 

Les conséquences des produits chimiques sur les cheveux

Les produits chimiques agissent de manière très sournoise sur tes cheveux. Au début, tout semble parfait, brillant, doux. Hélas ! Ce n’est qu’une fine couche de vernis. Dès que tu cesseras d’en rajouter à chaque utilisation, il s’écaillera et la vérité apparaîtra, beaucoup moins réjouissante…

Lorsqu’elles abandonnent ces cosmétiques chimiques pour adopter des recettes naturelle, certaines personnes trouvent curieusement que l’état de leurs cheveux se dégrade… En fait, elles ne font que découvrir le véritable état sans ces “vernis” chimiques ! C’est après cette étape de “désintoxication” seulement que la cure de soin pour commencer… et là, les résultats seront réels. Durables.

Le site La Vérité sur les cosmétiques analyse en détail la composition des produits et vous explique pourquoi les composants de synthèse présents dans les après-shampoing des grandes marques sont nocifs pour vos cheveux. 

Quel après-shampoing tout prêt choisir ?

Tout le monde n’a pas l’envie ou le temps de fabriquer son propre après-shampoing. Et je le comprends très bien. Il existe quand même des solutions.

Si tes cheveux ne sont pas trop secs ou pas trop abîmés, tu n’auras pas forcément besoin d’un soin très ciblé. Tu peux donc te contenter d’un après-shampoing classique, et en acheter un qui te correspond.

Comment choisir un après-shampoing ?

Tourne-toi vers des marques respectueuses de l’environnement ainsi que de ta santé. Pour ma part, je recommande l’après-shampoing au lait de rose de Lavera, que j’utilise depuis dix ans, avec une totale satisfaction ! La composition est irréprochable. Mais il y en a bien d’autres… 

Sois attentive à la composition : apprends à déchiffrer le nom donné aux composants chimiques. Vérifie aussi la proportion d’ingrédients d’actifs (plus le nom de l’ingrédient est en tête de liste, plus la quantité est importante dans le produit). Privilégie des marques biologiques ou possédant un label tel qu’Ecocert ou Nature & Progrès. 

Bien regarder les ingrédients actifs

N’hésite pas à vérifier la composition des produits sur le site La Vérité sur les cosmétiques. Cet article n’est pas sponsorisé, mais je te recommande ce site car ces dernières années, j’ai appris beaucoup de choses en le consultant !

Et puis, c’est en testant que tu réaliseras l’efficacité ou non d’un produit.

Quel après-shampoing pour mon type de cheveux ?

Voici quelques pistes en fonction de la nature de tes cheveux.

Pour les cheveux secs et/ou bouclés et/ou crépus :

Privilégiez les huiles végétales et les beurres bien nourrissants comme :

L’objectif est de nourrir au maximum tes cheveux. Un après-shampoing trop léger ne remplira pas bien sa fonction démêlante car le problème de base est le fait que tes cheveux accrochent parce qu’ils sont secs. Ils risquent de s’abimer facilement, d’où l’importance de soins intensifs.

Pour les cheveux gras et/ou fins :

Préfère une composition légère axée sur les protéines, les hydrolats ou les huiles essentielles et pas les corps gras, à l’exception de quelques huiles végétales adaptées.

Certaines huiles végétales :

L’huile de jojoba, l’huile de noisette, l’huile de fruits de la passion… Ces trois huiles sont parfaites pour toi ! Elles régulent les excès de sébum tout en possédant de formidables propriétés nutritives. Tu peux aussi les utiliser sans crainte pour la peau.

Mise tout sur les ingrédients hydratants

L’allantoïne, le gel d’aloé véra, la poudre de banane… vont hydrater tes cheveux sans les alourdir. Ils retrouveront de la brillance et de la douceur sans aspect “gras”.

Des protéines pour renforcer les cheveux fins ou mous

La phytokératine, la poudre de banane, les protéines de riz, la provitamine B5 ou encore la poudre de soie… La liste n’est pas exhaustive. Tu peux te permettre tous les actifs naturels pour renforcer tes cheveux sans les graisser. Ils auront plus de volume et plus de résistance.

Les huiles essentielles pour des maux spécifiques

Les huiles essentielles telles que la Bay de Saint Thomas, le Tea Tree ou la Sauge sclarée conviennent parfaitement aux cheveux gras. En plus de prévenir la chute des cheveux, elles ont une action régulatrice sur la production de sébum. Attention, il faut toujours les utiliser diluées dans de l’huile végétale.

L’idéal reste bien entendu de fabriquer son propre après-shampoing.

Et ce n’est pas compliqué ! Je vous explique comment faire et je vous donne plusieurs idées de recettes dans ces articles :

Prendre soin de ses cheveux avec son après-shampoing

Concrètement,  un après-shampoing est utile si vos cheveux ont tendance à être secs, avec tous les maux qui les accompagnent : cheveux rêches, cheveux difficiles à coiffer car ils manquent de souplesse, cheveux qui s’emmêlent facilement…

Des astuces pour les cheveux secs

Il est généralement recommandé de laisser poser son après-shampoing… trois minutes. Autant dire qu’en un laps de temps aussi court, les ingrédients actifs ne peuvent produire aucun effet durable. Et c’est normal : l’après-shampoing n’est pas un masque. Il sert juste à déposer une fine couche (pellicule) protectrice sur la chevelure pour faciliter le coiffage et lisser un peu plus les cheveux. 

l’après-shampoing comme soin réparateur

C’est pourquoi tu peux optimiser son utilisation de plusieurs manière : si tes cheveux sont très secs, abîmés, ou qu’ils manquent particulièrement de souplesse en ce moment, laisse poser votre après-shampoing plus longtemps, comme un véritable soin. S’il comporte une certaine quantité ingrédients de qualité, les effets seront visiblement bénéfiques pour vos cheveux. 

Comment faire ? Après avoir rincé votre shampoing, essore légèrement tes cheveux avec la paume de tes mains, sans les tordre. Applique une noisette d’après-shampoing sur la longueur (commence au niveau des oreilles) en insistant un petit peu plus sur les pointes. Entortille vos cheveux au-dessus de la tête et maintiens les avec une pince. Ou mieux encore, enveloppe-les dans une serviette chaude destinée à cet usage. Laissez poser entre 15 et 30 minutes avant de rincer. 

Garder une fine couche protectrice sur les cheveux

Au rinçage, deux options s’offrent à toi :

Si tes cheveux sont normaux à sec, rincez l’après-shampoing pendant environ  40 secondes, jusqu’à ce que toute la mousse disparaisse.

Si tes cheveux sont très secs et abîmés, laisse une fine couche protectrice d’après-shampoing. Elle les rendra plus doux et plus faciles à démêler. Pour cela, rince tes cheveux seulement pendant 20 secondes environ. Le séchage, dans une serviette, achèvera d’absorber l’excédent tandis que les cheveux continueront à prendre les nutriments nécessaires.

Utilisation de l’après-shampoing pour se laver les cheveux : le no poo

Une autre utilisation de l’après-shampoing est tout simplement de… remplacer son shampoing classique ! En effet, le conditionner agit, dans une très faible mesure, comme un produit lavant, ce qui permet de garder les cheveux propres tout en douceur. 

Le No poo est la méthode particulièrement recommandée pour prendre soin des cheveux frisés ou bouclés, et conserver de belles boucles, bien formées. Les cheveux à tendance grasse y trouveront également leur compte puisque le no poo te permet d’espacer la fréquence des shampoings, responsable d’une surproduction de sébum. 

Et toi ? Comment utilisez-vous votre après-shampoing ? Quelles sont tes astuces pour décupler ses effets ?

0 comment

Leave a Comment

Pourriez-vous nous faire une faveur et cliquer sur "Accepter" ? Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site web. J'accepte En savoir plus

Pin It on Pinterest

Share This